exclusion


exclusion

exclusion [ ɛksklyzjɔ̃ ] n. f.
• 1486; esclusion av. 1350; lat. exclusio
1Action d'exclure qqn (en le chassant d'un endroit où il avait précédemment sa place, ou en le privant de certains droits). élimination, expulsion, 1. radiation. Prononcer l'exclusion de qqn. Son exclusion du parti a été un coup de théâtre. éviction; épuration, purge. Exclusion des fonctions, emplois ou offices publics. 1. dégradation, destitution, révocation. L'exclusion d'un élève. renvoi. « Faire des vers français passait pour un exercice des plus dangereux et eût entraîné l'exclusion » (Renan).
Spécialt Exclusion (sociale) : marginalisation de certaines catégories sociales. ⇒ 2. rejet. « Souffrent d'exclusion les femmes, les drogués, les marginaux, les casseurs, les homosexuels » ( Le Point, 1990).
2Rare Action d'exclure en tenant à l'écart, en interdisant l'accès. forclusion, ostracisme.
3Action d'exclure qqch. d'un ensemble. Dr. Exclusion de certains biens d'une succession.
Chir. Opération par laquelle on sépare une partie d'organe sans l'exciser. Exclusion d'un segment intestinal.
4Phys. Principe d'exclusion de Pauli, selon lequel les électrons d'un même atome ne peuvent avoir les quatre mêmes nombres quantiques.
5Loc. prép. (1649) À L'EXCLUSION DE : telle personne ou telle chose étant exclue. ⇒ exception (à l'exception de). Cultiver un don à l'exclusion des autres.
⊗ CONTR. Admission, inclusion, réintégration.

exclusion nom féminin (latin exclusio, -onis) Action d'exclure d'un groupe, d'une action, d'un lieu, de chasser, d'écarter : Demander l'exclusion d'un élève. Économie Action d'exclure du monde du travail, donc de la société. (Phénomène lié à la crise économique, à la montée du chômage et à la précarité d'emploi.) Logique Relation logique de deux classes non vides au moins telle qu'aucun élément de l'une n'appartient à l'autre, ou à une autre, et réciproquement. ● exclusion (expressions) nom féminin (latin exclusio, -onis) À l'exclusion de, en excluant, à l'exception de. Principe d'exclusion, principe énoncé par Pauli vers 1925, selon lequel deux électrons ou deux protons, et plus généralement deux fermions identiques, ne peuvent se trouver dans le même état quantique. ● exclusion (synonymes) nom féminin (latin exclusio, -onis) Action d'exclure d'un groupe, d'une action, d'un lieu, de chasser...
Synonymes :
- élimination
- révocation
Contraires :
- intégration
À l'exclusion de
Synonymes :
- en dehors de
Physique. Principe d'exclusion
Synonymes :
- principe de Pauli

exclusion
n. f.
d1./d Action d'exclure.
|| Loc. Prép. à l'exclusion de...: en excluant.
d2./d PHYS NUCL Principe d'exclusion de Pauli-Fermi, selon lequel deux particules ne peuvent être dans le même état (de position, de spin, d'énergie).

⇒EXCLUSION, subst. fém.
A.— [Le subst. suppose l'action d'une volonté] Exclusion de qqn (ou de qqc.) de qqc. Rem. Les deux compl. prép., ou l'un des deux, peuvent être omis si le cont. les suggère suffisamment.
1. Éviction de quelqu'un ou de quelque chose (d'un lieu où il avait primitivement accès, d'un groupe ou d'un ensemble auquel il appartenait). Motif, voie d'exclusion. Et Gamelin lui-même avait signé, peu auparavant, la pétition de la Commune qui demandait l'exclusion des vingt et un (FRANCE, Dieux ont soif, 1912, p. 65). Depuis son exclusion du surréalisme [Joseph Delteil a publié] « les poilus », « Jeanne D'Arc » : inutile d'insister (BRETON, Manif. Surréal., 2e Manif., 1930, p. 105). — Je mets aux voix l'exclusion temporaire de la salle des séances! Je vous retire la parole! glapit le fausset du président (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 374) :
1. On achetait de la saccharine à des fraudeurs hollandais, pour la fabrication des sirops de grenadine et de citron. Ingelby, un beau matin, s'en déclara averti pour la première fois, manifesta une loyale indignation et réclama l'application de la clause d'exclusion.
VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 309.
En partic., CHIR. Opération destinée à soustraire du circuit gastro-intestinal un segment plus ou moins étendu (segment exclu) (cf. Méd. Biol. t. 2 1971).
2. Interdiction à quelqu'un d'accéder (en un lieu ou à une position), procédé qui vise à tenir à l'écart quelqu'un ou quelque chose. Anton. admission. La véritable philosophie ne donne l'exclusion à aucun principe raisonnable (Ac. 1835, 1878). Que le jury d'admission et d'exclusion du salon prochain prenne garde à lui, car je me sens pour ma part une infinie démangeaison de lui dire son fait (HUGO, Corresp., 1831, p. 488) :
2. ... des théâtres entiers de jeune garçons faisaient une concurrence redoutable aux théâtres d'hommes (voyez « Hamlet »). Je ne m'inquiète pas de savoir ce que le diable pouvait au juste perdre à cette exclusion des femmes, mais je vois bien que ce trait importe fort quand on considère les caractères féminins de Shakespeare.
THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 90.
En partic., vieilli, DR. CANON. Pouvoir de repousser un candidat dans l'élection du pape (v. exclusif II A ex. 6). Vous savez que Macchi [lors de l'élection du pape] a eu l'exclusion par insinuation de la France. Giustiniani avait déjà vingt-deux voix; on continuait à ouvrir le schede [les bulletins de vote], quand il reçut l'exclusion formelle de l'Espagne (STENDHAL, Corresp., t. 3, 1831, p. 13).
B.— [Le subst. marque un état de fait, une conséquence imposée par une situation]
1. LOG., MATH. ,,Relation de deux classes ou de deux ensembles qui n'ont aucun élément commun`` (LEGRAND 1972).
2. Loc. À l'exclusion de. À l'exception de, en ne prenant pas en compte. On leur accorda de faire des importations en Angleterre, à l'exclusion de tous les autres pays (Ac. 1932). Je croirais, dis-je, que moi seul ai une âme intelligente, à l'exclusion des objets que je contemple (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 364). Ce banquet qui de tradition réunissait les deux familles (à l'exclusion de toute personne étrangère) se tenait dans une grange des Dérivat (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 21).
Prononc. et Orth. :[]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. [1re moitié XIVe s. [ms.] esclusion (peut-être faute du scribe pour elusïon) (G. DE COINCI, Mir. Vierge, éd. V. F. König, I Mir 39, 242, var. ms. S)]; 1486 [éd.] exclusion (Expos. de la reigle M. S. Ben., f° 84c ds GDF. Compl.); rare jusqu'au XVIIe s.; 1662 « action de tenir quelqu'un à l'écart, de le repousser » (LA ROCHEFOUCAULD, Mémoires, éd. J. Gourdault, t. 2, p. 476); 2. 1649 loc. prép. à l'exclusion de (DESC., Pass., 29 ds LITTRÉ); 3. 1930 chir. (Lar. 20e). Empr. au lat. class. exclusio « id. » formé sur exclusum supin de excludere, exclure. Fréq. abs. littér. :335. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 588, b) 333; XXe s. : a) 388, b) 510. Bbg. COHEN (M.). Inclusion, exclusion, justification. R. Ling rom. 1961, t. 25, pp. 251-263. — GOHIN 1903, p. 295.

exclusion [ɛksklyzjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1486; esclusion (forme douteuse) av. 1350; lat. exclusio, du supin de excludere. → Exclure.
1 Action d'exclure (qqn) en chassant d'un endroit, en privant de certains droits. Élimination, épuration, expulsion, radiation, rejet, renvoi, suppression; quarantaine (mise en). || Prononcer l'exclusion de qqn. || Son exclusion du parti a été un coup de théâtre. || Exclusion des compétitions prononcée par la Fédération contre un athlète. || Exclusion des fonctions, emplois ou offices publics. || Motif, procédure d'exclusion. Dégradation (cit. 1), destitution, révocation. || L'exclusion d'un élève, d'un professeur. Renvoi. || Exclusion temporaire de trois jours (→ Pendard, cit.).
1 Faire des vers français passait pour un exercice des plus dangereux et eût entraîné l'exclusion.
Renan, Souvenirs d'enfance, I, II.
2 Action d'exclure en tenant à l'écart, en interdisant l'accès. Isolement, ostracisme; opposition. || Puissance exerçant son droit d'exclusion au cours d'un conclave (→ Exclusif, cit. 9). || Exclusion s'appliquant à quelques personnes, puis s'étendant à d'autres. || Ses travaux ne sont jamais cités, ce n'est pas un oubli mais une exclusion. || Il, elle se heurte à toutes sortes d'exclusions.
Exclusion (sociale) : situation de personnes mises à l'écart, qui ne bénéficient pas des avantages minimaux attachés à un type de société. aussi Marginalité.
3 Action d'exclure qqch. d'un ensemble.Dr. || Exclusion de la communauté, exclusion d'une succession, pour certains biens mis en dehors du partage.Chir. Opération par laquelle on sépare une partie d'organe sans l'exciser. || Exclusion d'un segment intestinal.
4 Loc. prép. (1649, Descartes). À l'exclusion de… : telle personne ou telle chose étant exclue. Exception (à l'exception de). || Cultiver un don à l'exclusion des autres. || Étrangers admis à certains emplois, à l'exclusion de ceux qui touchent à la défense nationale.
2 Nous avons tous une faculté particulière — un don, si vous voulez, par lequel nous resterons toujours absolument distincts des autres êtres. C'est ce don-là qu'il faut arriver à trouver en soi et à exalter, à l'exclusion du reste.
Martin du Gard, Jean Barois, II, Le semeur, III.
CONTR. Admission, inclusion, inscription, réadmission, réhabilitation, réintégration.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Exclusion — sociale L exclusion sociale est la relégation ou marginalisation sociale de personnes, ne correspondant pas ou plus au modèle dominant d une société. Elle n est généralement ni véritablement délibérée, ni socialement admise, mais constitue un… …   Wikipédia en Français

  • exclusion — ex·clu·sion /ik sklü zhən/ n 1: the act of excluding or state of being excluded; specif: refusal of entry into the U.S. by immigration officials review of deportation and exclusion orders compare deportation 2: something that excludes or is… …   Law dictionary

  • exclusion — Exclusion. s. f. Declaration par laquelle on exclud, ou l on est exclus de quelque honneur, charge, dignité, pretention, assemblée, &c. Donner l exclusion à quelqu un. il donna sa voix pour l exclusion d un tel. travailler à l exclusion. briguer… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • exclusion — ex‧clu‧sion [ɪkˈskluːʒn] noun [countable] 1. INSURANCE a particular event or risk that is mentioned in an insurance policy as something that the policy does not cover; = EXCEPTION: • Common exclusions in medical insurance policies are pregnancy …   Financial and business terms

  • exclusion — exclusion, social exclusion A process by which individuals or households experience deprivation , either of resources (such as income), or of social links to the wider community or society. During the 1980s, the language of social exclusion came… …   Dictionary of sociology

  • Exclusion — Ex*clu sion, n. [L. exclusio: cf. F. exclusion. See {Exclude}.] 1. The act of excluding, or of shutting out, whether by thrusting out or by preventing admission; a debarring; rejection; prohibition; the state of being excluded. [1913 Webster] His …   The Collaborative International Dictionary of English

  • exclusión — sustantivo femenino 1. Acción y resultado de excluir: Nadie entiende su exclusión del concurso. La exclusión de este producto del mercado se debe a su mala calidad sanitaria …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • exclusion — has become the offically used word in education for what used to be called, rather more dramatically and with stronger physical implications, expulsion. Similarly, a school pupil is said to be excluded rather than (as formerly) expelled. But the… …   Modern English usage

  • exclusion — [eks klo͞o′zhən, iksklo͞o′zhən] n. [ME exclusioun < L exclusio < pp. of excludere] 1. an excluding or being excluded 2. a thing excluded to the exclusion of so as to keep out, bar, etc. exclusionary adj …   English World dictionary

  • exclusion — c.1400, from L. exclusionem (nom. exclusio), noun of action from pp. stem of excludere (see EXCLUDE (Cf. exclude)) …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.